Un exercice physique vif et fractionné plus efficace qu’un entraînement traditionnel

Le 2 mars 2010
PARIS, France – Pratiquer des exercices physiques durant quelques minutes mais de manière intensive, entrecoupés de courts temps de repos, serait plus bénéfique qu’un entraînement modéré étalé sur la durée, estiment des experts.
« L’entraînement fractionné est deux fois plus efficace que des exercices normaux », affirme Jan Helgerud, de l’Université norvégienne de sciences et de technologie. « C’est comme découvrir une nouvelle pilule qui marche deux fois mieux », ajoute ce chercheur qui prône l’abandon « immédiat » des méthodes d’exercice traditionnelles.
Selon certains experts, l’entraînement fractionné, qui consiste à entrecouper des séries d’exercices intensifs par de courtes périodes de récupération, permet d’obtenir en moins d’une heure les bénéfices d’un entraînement d’une semaine entière.
Comparé à un sport modéré pratiqué régulièrement, comme le jogging, l’entraînement fractionné permet de doubler l’endurance, de bâtir des muscles plus forts, d’améliorer l’oxygénation de plus de 10 % et la vitesse de plus de 5 %. Et même s’il ne dure que quelques minutes, ses effets se font sentir durant des heures.
« On s’exerce à une intensité telle qu’on crée un déséquilibre important dans les muscles », ce qui augmente le métabolisme, assure Stephen Bailey, un expert en sciences sportives à l’Université britannique d’Exeter.
Ce type d’entraînement, à l’origine conçu pour les athlètes de haut niveau, conviendrait également à un grand nombre de personnes, affirment des études récentes, menées sur des sujets plus âgés ou présentant des problèmes de santé. Si tel est effectivement le cas, cela pourrait amener à repenser les messages officiels encourageant à faire du sport et permettre l’économie d’heures d’entraînement dans les salles de gym.
Jan Helgerud recommande ainsi quatre séances de quatre minutes chacune, entrecoupées d’intervalles de trois minutes, qui entraînent une légère perte de souffle mais « pas de sensation d’épuisement ».
Afin de prévenir les problèmes cardiaques et de surpoids, la plupart des pays occidentaux recommandent à leurs citoyens de pratiquer deux heures et demie à trois heures d’exercice modéré par semaine.
Selon Jan Helgerud, les autorités sanitaires se sont montrées trop frileuses en ne recommandant pas l’entraînement fractionné, de peur que certains soient poussés à aller au delà de leurs capacités. « Je crains beaucoup plus que les gens ne fassent aucun exercice », a-t-il ajouté: « c’est l’inactivité qui nous tue ».
D’autres experts mettent toutefois en garde. « Il n’y a pas assez de preuves pour recommander aux gens de faire l’un ou l’autre » de ces types d’exercice, souligne Gary O’Donovan de l’Université d’Exeter. Pour lui, « n’importe quel exercice a la potentiel d’améliorer la tension ou faire baisser le cholestérol ».

Wikio

About EdR

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. (proverbe africain)

Posted on March 12, 2010, in activité physique intense par intervalle, Entraînement par intervalles, exercice physique, fractionné. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: