L’extrait de noix de cajou: un traitement prometteur contre le diabète?

L'extrait de noix de cajou: un traitement prometteur contre le diabète?
29 juillet 2010 – L’extrait de noix de cajou aurait des propriétés prometteuses pour traiter le diabète. Il stimulerait l’absorption du sucre sanguin, selon un essai préliminaire réalisé par des chercheurs québécois et camerounais1.
Les chercheurs ont voulu valider l’utilisation des produits de l’anacardier (cajou) dans la médecine traditionnelle pour traiter différentes maladies, dont le diabète. Ils ont analysé les effets antidiabétiques de l’écorce, des feuilles, des noix et des fruits de l’anacardier dans des cellules musculaires cultivées en laboratoire, c’est-à-dire au stade in vitro.
Résultats : seul l’extrait de noix de cajou a démontré des effets significatifs pour stimuler l’absorption de sucre sanguin par les cellules musculaires. Son activité s’apparenterait même à celui de la metformine qui est un glucophage qu’on utilise déjà dans le traitement du diabète.
« Bien que très préliminaire, l’impact des résultats de notre étude encourage fortement l’étude des composés de l’anacardier et l’extrait de noix de cajou pour développer de nouveaux traitements oraux », note Pierre S. Haddad2, un des auteurs de l’étude.
Même si les autres produits de l’anacardier n’ont pas eu d’effets significatifs dans les cellules musculaires en culture, il croit qu’il faut poursuivre l’étude sur d’autres organes, notamment le pancréas, les graisses et le foie.
« Il faut faire confiance à la médecine traditionnelle, car les gens n’auraient pas choisi la feuille ou l’écorce si ça n’avait pas d’effet bénéfique. Il est possible que ces parties n’aient pas eu d’effets sur les cellules musculaires en laboratoire, mais elles auront peut-être des effets ailleurs sur d’autres organes », estime le chercheur, qui est aussi professeur titulaire au Département de pharmacologie à l’Université de Montréal.
Pierre S. Haddad met en garde les gens qui seraient portés à croire qu’ils auront le même effet antidiabétique s’ils consomment des noix de cajou entières. L’extrait de la noix de cajou ne contient plus les protéines, les gras et les sucres et devient donc moins calorique qu’une noix de cajou entière, précise-t-il.
Carole Boulé – PasseportSanté.net
1. Tedong L, Madiraju P et alHydro-ethanolic extract of cashew tree (Anacardium occidentale) nut and its principal compound, anacardic acid, stimulate glucose uptake in C2C12 muscle cells, Mol Nutr Food Res. 2010 Jul 5.
2. Pierre S. Haddad est directeur de l’Équipe de recherche sur les médecines autochtones antidiabétiques des IRSC.

Wikio

About EdR

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. (proverbe africain)

Posted on July 30, 2010, in diabète, noix de cajou. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: