7 péchés contre notre santé (en croyant bien faire)





En croyant bien faire, beaucoup d’entre nous commettent les sept péchés suivants qui, bien loin de nous profiter, nuisent à notre santé* :


Péché : prendre une douche tous les jours

Se doucher tous les jours à l’eau brûlante et avec un savon très détergent est mauvais pour la peau : vous détruisez les acides gras qui forment le film lipidique naturel qui protège votre peau, provoquant sécheresse, vieillissement prématuré, et parfois même crevasses et infections. 

Ce film protecteur est constitué de sébum, un liquide gras fabriqué par les glandes sébacées qui sont à la base des poils et cheveux, et de sueur. Mais il n’est pas sale.

Si le sébum est l’ennemi des adolescents qui souffrent d’acné ou des personnes qui ont la peau anormalement grasse, il n’en joue pas moins un rôle essentiel pour protéger la peau des bactéries en l’acidifiant, lui donner de la souplesse, l’empêcher de dessécher, tout en lui assurant une relative imperméabilité.

L’obsession contemporaine pour l’hygiène corporelle se fait au détriment de la peau, selon le Dr Nick Lowe, dermatologue consultant à la clinique Cranley de Londres. « La plupart des gens se lavent beaucoup trop », estime-t-il. « Pour la majorité d’entre nous, il n’y a pas besoin de se laver intégralement tous les jours. » (1)

Quand j’étais petit, ma mère nous avait appris à faire tous les jours notre « toilette de chat », et nous ne prenions un bain intégral qu’une fois par semaine. La toilette de chat consistait, debout devant le lavabo, à se savonner les mains, les pieds, puis sous les bras avec un gant de toilette, et enfin se laver le visage à l’eau claire. Il y avait également un bidet pour la toilette intime.

Bien entendu, une exception était faite si nous avions beaucoup couru et transpiré, ou si nous avions participé à des travaux salissants. Mais les jours d’école et toutes les fois où nous n’avions pas fait d’efforts physiques particuliers, nous épargnions l’eau chaude… et nos épidermes.

Si vous avez une tendance à avoir la peau sèche, réduisez la température de votre douche, et utilisez un gel de douche sans savon. Notez de plus que les peaux grasses, comme les cheveux gras, peuvent être causées par des lavages trop fréquents, qui dérèglent les glandes sébacées : la solution peut alors être de se laver moins souvent, mais la période de transition pour assurer le retour à la normale ne sera pas facile.


Péché : dormir 8 heures par nuit

Une sieste éclair de 5 à 15 minutes vous repose autant qu’une heure de sommeil nocturne supplémentaire.

L’idée qu’il faut dormir huit heures de sommeil profond chaque nuit est une « convention moderne » qui peut accentuer votre sentiment de fatigue, selon le Professeur Jim Horne du Centre de Recherche sur le sommeil de l’Université de Loughborough, en Angleterre.

Selon lui, l’homme a appris au cours de son évolution à pouvoir se reposer de façon très flexible : dormir par tranches – y compris des siestes la journée – conviendrait bien à nos organismes. 

« Jusqu’à il y a quelques centaines d’années, les gens dormaient environ deux heures en début de soirée. Ils se réveillaient pour souper et veiller avec leur famille et leurs amis. Ils retournaient au lit autour de minuit, et se levaient trois ou quatre heures plus tard pour les prières du matin (les matines) et ranimer les braises dans le foyer ». Ensuite, ils se recouchaient pour deux heures environ jusqu’à l’aube, ce qui leur faisait un total d’à peu près 7 heures de sommeil. »

Il ajoute : « La notion actuelle selon laquelle se lever la nuit est mauvais peut être destructrice pour la qualité de votre sommeil. Cela se produit quand nous nous réveillons à 3 heures du matin et que nous nous inquiétons de ne pas dormir, alors que nous pourrions tout simplement nous lever et nous occuper l’esprit avec une activité distrayante mais relaxante – comme des mots croisés ou lire un livre – jusqu’à ce que notre corps nous indique qu’il est à nouveau prêt à dormir. »

« Si les hommes des cavernes avaient dormi profondément toute la nuit, ils auraient tous été dévorés vivants. »

Alors la prochaine fois que vous vous réveillez au milieu de la nuit et que vous entendez autour de vous des ronfleurs qui dorment paisiblement, dites-vous que les pauvres n’auraient pas fait de vieux os à l’âge préhistorique.


Péché : se rincer les dents après le brossage

Se rincer emporte la couche protectrice fluorée laissée par le dentifrice, qui aurait autrement protégé vos dents pendant des heures.

Résistez à l’envie de vous rincer les dents, conseille le dentiste Dr Phil Stemmer, du The Fresh Breath Centre (littéralement, centre pour l’haleine fraîche) de Londres.

« J’essaye d’éviter de boire tout fluide pendant au moins une demi-heure après m’être brossé les dents. Cela fait une drôle de sensation au début, mais vous vous y habituez vite. »

« Et je ne mouille même pas ma brosse à dent au début, parce que cela dilue l’effet du dentifrice. Il y a bien assez d’humidité dans la bouche, et il est inutile d’ajouter encore de l’eau. »

Et dans tous les cas, ne vous lavez pas les dents juste après avoir mangé. Attendez au moins une demi-heure parce que les acides alimentaires ont provisoirement amolli la couche d’émail protecteur sur la dent, et l’ont rendu poreuse. Si vous vous lavez les dents trop vite après avoir mangé, vous emportez l’émail avant qu’il n’ait eu le temps de redurcir.

Le Dr Stemmer va encore plus loin : selon lui, la meilleure façon de procéder serait de se brosser les dents avant les repas, et de se rafraîchir après le repas avec un simple bain de bouche sans alcool.


Péché : s’asseoir sur les cabinets

Les toilettes modernes sont mauvaises pour notre santé, suggère les recherches scientifiques.

Une étude publiée par des scientifiques israéliens dans la revue Digestive Diseases and Sciences révèle que s’accroupir est une position plus naturelle qu’être assis, et impose une moindre contrainte aux intestins. Cela réduit le risque de problème intestinaux comme les hémorroïdes, et les diverticules, qui causent de douloureux gonflements.

Le Dr Charles Murray, secrétaire de la British Society of Gastroenterology et consultant gastro-entérologue au Royal Free Hospital, à Londres, explique que le mécanisme d’ouverture des intestins est un processus physiologique très complexe, dont la plupart d’entre nous sommes inconscients.

Il conseille à ses patients ayant des problèmes de constipation de placer un petit tabouret sous leurs pieds lorsqu’ils vont aux toilettes, pour se rapprocher de la position accroupie qui correspond mieux à notre anatomie.

Selon lui : « Placer un repose-pied de 30 cm sous les pieds et se pencher en avant sur les toilettes contribuera à diminuer le temps passé aux cabinets et bénéficiera aux intestins. » 


Péché : mal respirer

Demandez à quiconque de respirer profondément : très probablement, il gonflera fortement la poitrine et inspirera – mais c’est mauvais, selon Neil Shah, psychothérapeute et directeur de la Stress Management Society :

« En tant que bébé, nous respirions tous avec le ventre, ce qui permet d’utiliser toute la capacité des poumons. Mais en vieillissant, nous adoptons une respiration moins efficace. Nous utilisons de plus en plus la poitrine, au lieu du ventre. »

« Cela veut dire que de l’air vicié stationne dans le bas de nos poumons, l’air frais ne parvenant pas à descendre jusque-là. C’est pourtant dans le bas de nos poumons que passent les vaisseaux sanguins les plus chauds et les mieux irrigués ; c’est là que les échanges gazeux se font de la façon la plus efficace, pour oxygéner le sang. »

Heureusement, vous pouvez ré-apprendre à votre corps à respirer correctement.

Pour l’entraîner, essayez de gonfler votre estomac lorsque vous respirez, et de garder votre poitrine immobile. Faites comme si vous essayiez de gonfler un ballon entre votre colonne vertébrale et votre nombril. Contractez ensuite vos abdominaux pour expirer.

La respiration doit être régulière, entre 12 et 20 fois par minute, et une courte pose entre chaque respiration. Quelques minutes d’entraînement par jour peut avoir un énorme effet, et cela peut aider à combattre le stress et diminuer la pression sanguine.


Péché : S’endormir après le repas

Cela arrive à tout le monde : après une journée fatigante, nous avalons notre dîner avant de nous écrouler dans le canapé pendant une heure, puis de nous mettre au lit. 

« Si vous êtes inactif le soir, ou que vous mangez juste avant d’aller vous coucher, votre corps transformera une plus grande partie de votre nourriture en graisse », explique Claire MacEvilly, nutritionniste à l’Université de Cambridge, au laboratoire de recherche en nutrition humaine.

Il vaut mieux absorber l’essentiel des calories le matin, avec un bon petit déjeuner : ces calories seront alors mobilisées pendant toute la journée pour vous donner de l’énergie, au lieu de servir à augmenter vos stocks de graisse.

Par contre, si vous faites une promenade de 20 mn d’un bon pas après le dîner, un dîner normal à 8 heures, ou même à 9 heures, ne vous fera pas prendre de poids.

La véritable clé pour ne pas gagner de poids est de faire des repas légers mais réguliers. 


Péché : consommer trop de laitages

Le ministère de la Santé nous encourage activement, et encourage nos enfants, à consommer trois laitages par jour pour notre santé.

En réalité, la seule bonne raison de consommer des laitages est de vous faire plaisir, si vous aimez cela.

Je suis moi-même un grand amateur de fromage, et il me serait pénible d’en être définitivement privé.

En revanche, il est rigoureusement faux de prétendre que les laitages sont bons pour la santé, et plus encore qu’ils sont indispensables. C’est le contraire qui est vrai : même si vous aimez beaucoup le lait, le beurre, la crème fraîche, les fromages et les desserts, la vérité est que les effets sur votre santé sont probablement négatifs. Beaucoup de personnes qui vivent avec le nez congestionné, de fréquentes sinusites, de l’eczéma, des maux de tête, des problèmes digestifs, sont en fait intolérants au sucre du lait, le lactose. Ils n’ont plus les enzymes capables de le digérer (lactase), et souffrent de toutes sortes de maux liés à l’irritation de leurs intestins.

D’autre part, il est faux de dire qu’il est nécessaire de consommer des laitages pour le calcium. Les légumes, en particulier les crucifères (choux de toutes sortes, cresson, radis…) sont d’excellentes sources de calcium, ainsi que l’eau elle-même, à partir du moment où elle est un peu « calcaire » (ce qui veut dire en fait qu’elle contient du calcium).

Les déficits en calcium sont rares, et ils ne sont en général pas liés à une manque de calcium alimentaire, mais à des pertes de calcium trop importantes, comme nous l’avions expliqué dans le dossier spécial de Santé & Nutrition d’août 2012. Vous pouvez recevoir ce dossier spécial gratuitement en vous abonnant aux Dossiers de Santé & Nutrition. Pour cela, rendez-vous ici.

Réduire votre consommation de laitage cette année pourrait avoir des effets positifs inattendus sur votre santé.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

About EdR

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. (proverbe africain)

Posted on January 16, 2013, in dents, dormir, douche, endormir, Jean-Marc Dupuis, laitages, respirer. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: