10 minutes pour convaincre des dangers des produits laitiers


Nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus consommer de produits laitiers mais dans notre entourage, nous avons tous des personnes qui restent persuadées que le lait est indispensable pour les os.

Il n’est pas facile de convaincre, en dix minutes, une personne qui boit du lait de vache depuis 35 ans d’arrêter du jour au lendemain. 

Mais nous allons tout de même essayer : 

..1 Les recommandations officielles sont biaisées

Les recommandations officielles du gouvernement de consommer au moins 3 produits laitiers par jour sont établies par un comité d’expert desanté

Ce comité est composé d’une trentaine de personnes, dont au moins 19 sont directement affiliées à l’industrie laitière (Danone, Nestlé, etc.). Il n’y a aucune transparence, les recommandations officielles sur les laitages n’ont donc aucun crédit.

..2 L’homme est la seule espèce à consommer du lait d’une autre espèce à l’âge adulte

L’espèce humaine a survécu et évolué pendant 7 millions d’années sans aucun produit laitier, se nourrissant de lait maternel uniquement dans sa petite enfance. Sur les squelettes des hommes préhistoriques, on ne trouve trace d’aucune des maladies osseuses connues aujourd’hui.

Les produits laitiers sont apparus il n’y a que 10.000 ans dans notre histoire ce qui est, à l’échelle de l’évolution, très récent.

Le résultat de ces millions d’années d’évolution sans lait ? 75% de la population mondiale est intolérante aux produits laitiers à l’âge adulte. L’homme est la seule espèce sur Terre qui consomme le lait d’une autre espèce à l’âge adulte.

..3 Les pays qui consomment le plus de lait ont le plus de fractures

En 2002, l’Organisation Mondiale de la Santé reconnait elle-même un « paradoxe du calcium ». Les pays qui consomment le plus de produits laitiers au monde (les pays scandinaves) ont les os les plus lourds, sont les plus grands, et ont le plus de fractures du col du fémur.

A l’inverse, les populations d’Afrique et certaines d’Asie qui consomment le moins de produits laitiers affichent une santé osseuse parfaite, avec des taux de fracture les plus bas qui soient. Ce n’est pas une coïncidence.

NB : à ce stade, votre interlocuteur pourrait vous rétorquer que ces résultats s’expliquent par le manque de vitamine D dans les pays scandinaves, lié au manque d’ensoleillement. 

Il est vrai que la vitamine D est essentielle dans la fixation du calcium par nos os. Les scandinaves ont certes moins de vitamine D que les autres populations de la planète des contrées plus ensoleillées. 

..4 Aucune étude n’a démontré que le lait protège des fractures

Il n’existe aujourd’hui aucune preuve que la consommation de produits laitiers protège vos os au cours de votre vie des risques de fractures. 

25 millions de nourrissons américains élevés strictement sans lait de vache (mais avec des substituts au soja) ont affiché une croissance NORMALE et aucun problème de malnutrition. 

Cerise sur le gâteau, la consommation de produits laitiers et la fréquence des fractures du col du fémur ont été relevées chez plus de 150.000 femmes ménopausées. Celles qui ont consommé le plus de produits laitiers dans leur vie (surtout pendant l’enfance et l’adolescence) n’ont pas moins de fracture que les femmes qui en ont consommé le moins. 

..5 Les produits laitiers modernes sont pires que tout

Les produits laitiers d’aujourd’hui sont très loin de ressembler (sauf la couleur !) à ceux que buvaient vos parents ou grand parents.

Aujourd’hui, le lait de vache contient une soupe d’hormones sexuelles (œstrogène et progestérone) qui favorise les cancers de l’utérus et celui du sein.

Le lait de vache, c’est une machine à stimuler la production d’IGF-1 pour faire grandir le veau, qui va peser plus de 300 kilos un an après sa naissance. L’IGF-1 est un facteur de croissance qui va booster la prolifération (ou la multiplication) de vos cellules. Vous allez grandir, sauf que… L’IGF-1 développe toutes les cellules de l’organisme, même les pré-cancéreuses et les cancéreuses. C’est ainsi que certaines études ont relié la consommation de laitage à la survenue du cancer de la prostate chez l’homme ou des ovaires chez la femme. 

Finalement, tous les pesticides et engrais chimiques utilisés dans les fourrages des vaches se retrouvent dans le lait que vous buvez. 

..6 Le lait peut causer le diabète de type 1

Le lait de vache contient de l’insuline bovine très similaire à celle de l’homme. Mais suffisamment pour que notre système immunitaire ne la reconnaisse pas et l’attaque avec des anti-corps. Ces mêmes anti-corps ne feront ensuite pas la différence entre l’insuline bovine et la nôtre. 

Le résultat ? Une maladie auto-immune, nos anticorps détruisent les cellules bêta du pancréas, l’insuline n’existe plus. Vous êtes diabétique de type 1, la forme la plus grave du diabète.

..7 Le lait contribue à acidifier l’organisme, ce qui fragilise les os

Il est maintenant prouvé que notre surconsommation de protéines animales et de sel acidifient notre organisme qui compense en récupérant des « tampons » un peu partout dans notre corps. 

Lequel est le plus utilisé ? Des citrates de calcium, celui de notre squelette ! Oui, trop de sel, trop de viande, dégrade votre squelette. Comble de l’ironie, les produits laitiers font dramatiquement chuter les concentrations de vitamine D, cette même molécule qui nous aide à fixer le calcium ! 

..8 Et pour conclure…

Le lait de vache n’est pas un poison mortel qui vous enverra sans détour au cimetière. Vous resterez probablement en bonne santé même si vous consommez beaucoup de laitages. Cependant, à l’échelle de la planète, cette surconsommation est dangereuse pour la santé

Il faut simplement réduire sa consommation et (mon avis personnel) arrêter totalement le lait de vache industrialisé. 

Et voilà : dix minutes. A votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis et Jérémy Anso 

About EdR

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. (proverbe africain)

Posted on July 15, 2013, in Jean-Marc Dupuis, lait. Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: