Category Archives: Boissons énergisantes

>Vous avez soif? Méfiez-vous des jus de fruits!

>

Vous avez soif? Méfiez-vous des jus de fruits!

4 avril 2011 – Il faut éviter de boire les jus de fruits comme de l’eau, prévient la nutritionniste Nathalie Jobin, chargée de projet chez Extenso, le centre de référence en nutrition humaine de l’Université de Montréal.

Un verre d’eau demeure le meilleur choix pour étancher la soif : l’eau est sans sucre, sans calorie et sans additif.
« Il est facile de prendre de grosses portions de liquides et ne pas se rendre compte de la quantité de calories et de sucre qu’on vient d’ingurgiter en quelques minutes. Ceci vaut pour les jus purs à 100 %, et aussi pour les boissons aux fruits ainsi que les boissons gazeuses », précise Nathalie Jobin.
Elle rappelle qu’on vend des bouteilles de jus en portion individuelle de 400 ml, soit presque l’équivalent de 4 oranges. On ne mangerait jamais 4 oranges, une après l’autre.
« Le désavantage du jus pur à 100 % est qu’il contient très peu de fibres, donc il est peu rassasiant comparativement à un fruit frais qui va prendre de la place dans l’estomac et apporter des fibres, une satisfaction et une satiété », estime la nutritionniste.
De plus, les jus de fruits purs à 100 % – préparés à partir de la pulpe ou de la chair d’un fruit – contiennent du sucre naturellement présent dans les fruits.
Il faudrait donc essayer de limiter sa consommation de jus à 1 tasse par jour, soit 250 ml, et de boire, le reste de la journée, de l’eau, du thé, des tisanes, de l’eau pétillante…
Toutefois, si on prend du jus, il vaut mieux prendre du vrai jus, car il contient des vitamines et desminéraux qu’on ne retrouve pas dans les cocktails, par exemple.
Attention de ne pas confondre les jus de fruits avec les boissons, punchs, cocktails ou cristaux aux fruits qui ont du sucre ajouté, des colorants et des saveurs artificielles. Il suffit de consulter la liste des ingrédients sur l’étiquette pour s’en assurer.

Boissons gazeuses : obésité, érosion de l’émail des dents et perte de calcium

On ne le dira jamais assez, les boissons gazeuses sont composées de sucre, de colorant et de calories. Boire une canette de boissons gazeuses de 355 ml équivaut à manger 8 c. à thé de sucre en quelques minutes, selon Nathalie Jobin.
Cet excès calorique peut entraîner des problèmes d’obésité.
Et même si on est tenté de se tourner vers les boissons diète qui contiennent peu ou pas de calories, ces boissons contribuent quand même à entretenir un goût pour le sucre, croit-elle.
Les boissons gazeuses sont aussi acides et peuvent causer l’érosion de l’émail des dents.
« Le problème est que les gens ont tendance à siroter plus longtemps leur boisson gazeuse. Le fait de maintenir la bouche dans une acidité constante provoque une érosion de l’émail des dents », ajoute la chargée de projet chez Extenso.
« De plus, enchaîne-t-elle, toutes les boissons de type cola qui contiennent de la caféine peuvent contribuer à une plus grande perte de calcium dans l’urine ce qui pourrait avoir des effets sur les os ».
Ce goût pour les bulles peut être remplacé par de l’eau minérale à laquelle on peut ajouter un peu de jus de fruits, comme du jus de canneberge. « On peut mettre aussi des morceaux d’agrumes dans notre eau pétillante ou des feuilles de menthe, selon nos préférences », souligne-t-elle.
Et l’eau vitaminée? « Elle est souvent sucrée par un édulcorant. L’eau vitaminée n’est pas nécessaire. Normalement, on comble nos apports en minéraux et en vitamines avec les aliments », conclut Nathalie Jobin.
Réagissez à cette nouvelle dans notre blogue Les jus de fruits purs à 100 %, pas toujours un choix santé.
Carole Boulé – PasseportSanté.net

Wikio

Boissons énergisantes : Halte aux idées reçues !

Red Bull, Burn, Dark Dog ou encore Monster, les boissons énergisantes ou “Energy drink” connaissent un véritable succès depuis leur apparition en France en 2008. Mais quels sont les effets réels de ces boissons ? Sont-elles sans danger pour la santé ? Améliorent-elles vraiment les performances sportives ? Distinguez le vrai du faux avec Doctissimo.

1. Les boissons énergisantes améliorent les performances sportives.


Faux. A ce jour, aucune étude n’a permis de démontrer que les boissons énergisantes augmentent les performances physiques et sportives.


2. Les boissons énergisantes ont un réel intérêt nutritionnel.


Faux. L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a émis à plusieurs reprises1 des avis scientifiques confirmant que les boissons énergisantes ne présentent aucun intérêt nutritionnel.


3. Les boissons énergisantes ne sont pas considérées comme des produits dopants.


Vrai. Aucun des constituants des boissons énergisantes n’est considéré comme produit dopant. Il est vrai qu’elles contiennent de la caféine, un produit qui était considéré auparavant comme dopant à certaines doses. Mais depuis 2004, l’Agence mondiale anti-dopage (AMA), l’a retirée de la liste des substances interdites.


4. On peut boire des boissons énergisantes à tout âge.


Faux.  La consommation de ces boissons est déconseillée aux enfants de moins de 16 ans. Ces restrictions de consommation figurent d’ailleurs sur les canettes sous l’appellation “ne convient pas aux enfants de moins de 16 ans” ou “déconseillé aux enfants”.


5. Il est déconseillé aux sportifs de consommer des boissons énergisantes pendant l’exercice.


Vrai.  La Société Française de Nutrition du Sport (SFNS) a émis des recommandations très strictes sur ce point. Les médecins nutritionnistes déconseillent ainsi fortement la consommation de ces boissons aux sportifs, avant, pendant ou après l’effort. Le cocktail des différents ingrédients peut en effet modifier les capacités d’adaptation à l’effort. Par extension, cette recommandation est également valable pour les jeunes qui consomment ces boissons avant d’aller se “dépenser” en discothèque.


6. La consommation de boissons énergisantes est déconseillée dans le cas de certaines pathologies.


Vrai. Contenant de la caféine et d’autres produits excitants, les boissons énergisantes peuvent modifier le rythme cardiaque et la tension. Ainsi, elles sont déconseillées aux personnes souffrant de troubles cardiovasculaires ou d’hypertension. Par ailleurs, les boissons énergisantes sont également déconseillées aux femmes enceintes et aux personnes ayant une sensibilité accrue à la caféine.


7. Les boissons énergisantes permettent de lutter contre la fatigue.


Vrai mais… Les boissons énergisantes contiennent des substances excitantes (caféine, guarana) qui permettent en effet de lutter momentanément contre la fatigue. Et le danger, c’est justement de lutter de façon artificielle contre la fatigue. Le seul vrai “remède” à la fatigue, c’est le sommeil !


8. La consommation régulière de boissons énergisantes chez les sportifs peut entraîner des risques de blessures.


Vrai.  Les risques de blessures liées à la composition des boissons énergisantes sont bien réels et très documentés2. Comme ces boissons sont très concentrées et acides, elles favorisent la déshydratation, propice aux blessures sportives. Elles présentent également des risques de troubles du rythme cardiaque. Enfin, leur concentration trop élevée en sucres peut provoquer des troubles digestifs.


9. Il n’y a pas de différences entre boissons énergétiques et boissons énergisantes

Faux.  Contrairement aux boissons énergisantes, la composition des boissons énergétiques ou “boissons d’effort” est régie par un cadre législatif européen strict. Spécialement conçues pour répondre aux besoins des sportifs pendant l’effort, les boissons énergétiques contiennent principalement des sucres et des minéraux. 

10. La durée des effets des boissons énergisantes varie selon les individus.

Vrai. Les effets de ces boissons ne sont pas ressentis de la même façon en fonction des personnes. Quand certains tiennent jusqu’au bout de la nuit, d’autres ne ressentent les effets que quelques heures. En tous cas, comme ces boissons contiennent de la caféine, il est déconseillé d’en consommer avant d’aller se coucher.
Sarah Laîné, avec l’aide de la Société Française de Nutrition du Sport (SFNS), 7 septembre 2010
Sources :
1. Afssa, Saisines n°2002-SA-0260, n° 2005-SA-011, n°2006-SA-0236 et n°2009-SA-0153
2. Recommandations de la Société Française de Nutrition du Sport sur la consommation de boissons énergisantes chez le sportif, juin 2008.
– GUELFI JD. et al. DMS IV American Psychiatric Association, 4éme édition, Washington DC2000
– BASSINI-CAMERON A et al. Effect of caffeine supplementation on haematological and biochemical variables in elite soccer players under physical stress conditions. Brit J Sport Med, 2007, Vol 41, Iss8, 523-30, étude accessible en ligne
– AFSSA – Saisine n° 2006-SA-0236. Evaluation des risques liés à la consommation d’une boisson présentée comme “énergisante” additionnée de substances autres qu’additifs technologiques : taurine, D-glucuronolactone, inositol, vitamines B2, B3, B5, B6 et B12, téléchargeable en ligne
– AFSSA – Saisine n° 2002-SA-0260 Evaluation de l’emploi de taurine, D-gucuronolactone, de diverses vitamines et de caféine (à dose supérieure à celle actuellement admise dans les boissons) dans une boisson dite “énergisante”,téléchargeable en ligne
– KITCHENS M., OWENS BM. Effect of carbonated beverages, coffee, sports and high energy drinks, and bottled water on the in vitro erosion characteristics of dental enamel. J Clin Pediatr Dent. 2007 Spring;31(3):153-9, résumé accessible en ligne
– FRAUNHOFER JA., ROGERS MM. Effects of sports drinks and other beverages on dental enamel. Gen Dent. 2005 Jan-Feb;53(1):28-31, résumé accessible en ligne


Wikio

%d bloggers like this: