Category Archives: exercice physique

Un ventre plat au naturel

Avoir un ventre plat n’est-il pas le rêve de toutes les femmes (et de tous les hommes) ? Nous trouvons souvent peu flatteurs, cette graisse abdominale ou ce ventre un peu gonflé ! A condition de miser une alimentation équilibrée, de ne pas avoir de problèmes digestifs et de suivre quelques recommandations… Retrouver un ventre plat, c’est possible !

Je mise sur les fibres !

Des astuces naturelles pour un ventre plat

En plus d’être excellentes pour la santé, lesfibres constituent un très bon allié ventre plat ! Il existe deux types de fibres : solubles ou insolubles. Alors que les fibres solubles, contribuent plutôt à réguler les taux de cholestérol et la glycémie dans le sang, les fibres insolubles favorisent le transit intestinal et protègent de la constipation. Pour avoir un ventre plat, c’est donc sur les fibres insolubles qu’il faut miser ! Favorisez les céréales et le son de blé, les fruits et légumes, les aliments à grains entiers (riz complet, pain complet…) ainsi que les légumineuses (haricots rouges, lentilles…). Les fibres insolubles ont aussi l’avantage d’assurer une sensation de satiété plus durable, ce qui n’est pas négligeable si vous souhaitez perdre votre graisse abdominale !

Je dis oui aux bons gras !

Des astuces naturelles pour un ventre plat

Si vous êtes concerné(e) par la graisse abdominale, pensez à miser sur les bons gras ! Car en plus d’être souvent une gêne esthétique, le gras abdominal est dangereux pour la santé puisqu’il entoure nos organes vitaux. Cet excès de gras peut mener à de graves problèmes de santé, comme une hypertension, un taux decholestérol élevé, un syndrome métabolique, etc… Alors contrairement à ce que l’on pourrait penser, pour perdre son ventre, il faut continuer à miser sur les gras, mais pas n’importe lesquels ! On parle ici des acides gras monoinsaturés (ou Oméga-9) contenus surtout dans l’huile d’olive, l’huile de canola, l’avocat, les amandes, les noix de macadamia et la plupart des autres noix (notre palmarès d’aliments riches en Oméga-9). Ce constat est fait à partir du régime The Flat Belly Diet (Le régime ventre plat), qui recommande de consommer une portion (1 poignée ou 1 cuillère à soupe ou à table) d’acides gras monoinsaturés à chaque repas.

Je me concocte une boisson drainante

Des astuces naturelles pour un ventre plat

Une fois de plus, pas de recette miracle ! Recommandées en cas de problèmes digestifs, mais aussi en cas de graisse abdominale, les boissons drainantes ne voient leur efficacité prouvée que si elles sont combinées à une alimentation saine et si elles sont consommées plusieurs fois par jour. Ces boissons sont généralement à base de plantes aux vertus diurétiques qui drainent l’organisme en agissant sur plusieurs organes comme le foie, le rein, et même sur le système lymphatique. Pour lutter contre la rétention d’eau (c’est-à-dire quand l’organisme stocke plus d’eau qu’il n’en élimine), on trouve notamment : le thé vert, qui augmenterait aussi la dépense énergétique, la verge d’or, lepissenlit, l’orthosiphon, également appelé thé de java, ou encore la piloselle…

Je fais de l’exercice physique

Des astuces naturelles pour un ventre plat

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce ne sont pas les exercices « ciblés » comme les abdominaux qui permettent de perdre sa graisse abdominale. Les exercices abdominaux musclent mais ne font pas perdre de poids. Mieux vaut envisager une discipline plus complète comme la natation, la marche à pied, la course ou le vélo. Chez les hommes, qui ont tendance à prendre du poids plutôt au niveau du ventre, ce type d’activité physique donnera rapidement des résultats. En revanche, chez les femmes, la graisse abdominale qui s’accumule avec l’âge ou après une grossesse au niveau du ventre, est la plus difficile à éliminer. Il faudra donc s’armer de patience… Mais rassurez-vous : tous ces efforts combinés ne seront jamais vains !

Je privilégie les glucides dont l’index glycémique est faible

Des astuces naturelles pour un ventre plat

A la base du régime Montignac, appelé également régime IG, l’index glycémique classe les aliments en fonction de la glycémie (= taux de sucre dans le sang) qu’ils apportent à notre organisme. Il est donc conseillé de préférer les aliments qui ont un faible index glycémique (IG), c’est-à-dire en dessous de 10. Pour cela, mettez au menu les céréales complètes, les produits sans sucre, les fruits et légumes, les légumineuses, etc…
Pourquoi faut-il privilégier les aliments à faible index glycémique ?
Une accumulation de graisse au niveau du ventre est souvent associée à une résistance des cellules à l’action de l’insuline qui reste alors dans le sang. Cette accumulation provoque un excès de graisse autour des tissus adipeux (= accumulation de graisse sous la peau et autour des organes de l’abdomen. En choisissant les aliments qui influent peu sur l’insuline, on peut donc espèrer perdre du ventre, et surtout, prévenir de graves problèmes de santé.

Un exercice physique vif et fractionné plus efficace qu’un entraînement traditionnel

Le 2 mars 2010
PARIS, France – Pratiquer des exercices physiques durant quelques minutes mais de manière intensive, entrecoupés de courts temps de repos, serait plus bénéfique qu’un entraînement modéré étalé sur la durée, estiment des experts.
« L’entraînement fractionné est deux fois plus efficace que des exercices normaux », affirme Jan Helgerud, de l’Université norvégienne de sciences et de technologie. « C’est comme découvrir une nouvelle pilule qui marche deux fois mieux », ajoute ce chercheur qui prône l’abandon « immédiat » des méthodes d’exercice traditionnelles.
Selon certains experts, l’entraînement fractionné, qui consiste à entrecouper des séries d’exercices intensifs par de courtes périodes de récupération, permet d’obtenir en moins d’une heure les bénéfices d’un entraînement d’une semaine entière.
Comparé à un sport modéré pratiqué régulièrement, comme le jogging, l’entraînement fractionné permet de doubler l’endurance, de bâtir des muscles plus forts, d’améliorer l’oxygénation de plus de 10 % et la vitesse de plus de 5 %. Et même s’il ne dure que quelques minutes, ses effets se font sentir durant des heures.
« On s’exerce à une intensité telle qu’on crée un déséquilibre important dans les muscles », ce qui augmente le métabolisme, assure Stephen Bailey, un expert en sciences sportives à l’Université britannique d’Exeter.
Ce type d’entraînement, à l’origine conçu pour les athlètes de haut niveau, conviendrait également à un grand nombre de personnes, affirment des études récentes, menées sur des sujets plus âgés ou présentant des problèmes de santé. Si tel est effectivement le cas, cela pourrait amener à repenser les messages officiels encourageant à faire du sport et permettre l’économie d’heures d’entraînement dans les salles de gym.
Jan Helgerud recommande ainsi quatre séances de quatre minutes chacune, entrecoupées d’intervalles de trois minutes, qui entraînent une légère perte de souffle mais « pas de sensation d’épuisement ».
Afin de prévenir les problèmes cardiaques et de surpoids, la plupart des pays occidentaux recommandent à leurs citoyens de pratiquer deux heures et demie à trois heures d’exercice modéré par semaine.
Selon Jan Helgerud, les autorités sanitaires se sont montrées trop frileuses en ne recommandant pas l’entraînement fractionné, de peur que certains soient poussés à aller au delà de leurs capacités. « Je crains beaucoup plus que les gens ne fassent aucun exercice », a-t-il ajouté: « c’est l’inactivité qui nous tue ».
D’autres experts mettent toutefois en garde. « Il n’y a pas assez de preuves pour recommander aux gens de faire l’un ou l’autre » de ces types d’exercice, souligne Gary O’Donovan de l’Université d’Exeter. Pour lui, « n’importe quel exercice a la potentiel d’améliorer la tension ou faire baisser le cholestérol ».

Wikio

Régime: l’exercice physique aide à ne pas reprendre de gras viscéral

17 novembre 2009 – Faire régulièrement de l’exercice physique après un régime empêcherait le retour du gras viscéral, responsable entre autres du diabète et des maladies cardiovasculaires. Ce sont les conclusions d’une étude américaine menée auprès de 97 femmes.

Selon les résultats, deux séances de 40 minutes d’exercices physiques par semaine suffiraient à ne plus reprendre de gras viscéral. Les exercices aérobiques (marche et jogging) et de résistance (squat, redressements assis, flexion des jambes, exercices avec poids, etc.) sont ceux qui ont donné les meilleurs résultats.

Dans la plupart des cas, les personnes actives physiquement n’ont pas regagné de gras viscéral tandis que celles qui ont arrêté de s’entraîner ou qui n’ont jamais fait d’exercice en ont regagné en moyenne 33 %.

Soulignons que même si les participantes actives n’ont pas regagné de gras viscéral, elles ont toutefois repris du poids (3,5 kilos en moyenne), mais moins que celles qui ne faisaient pas d’activité physique (6 kilos en moyenne).

Les participantes ont été réparties en 3 groupes distincts. Le 1er groupe respectait un programme d’entraînement physique en aérobie. Le 2e groupe pratiquait des exercices de résistance tandis que le 3e groupe ne faisait aucune activité physique.

Au départ, les participantes ont été soumises à une diète stricte jusqu’à ce qu’elles atteignent un indice de masse corporelle plus petit que 25. Au total, la perte de poids moyenne pour l’ensemble des participantes a été de 11 kilos. Elles ont été suivies durant 1 an suivant la perte de poids.

Le gras viscéral est logé dans la cavité abdominale, sous les muscles de l’abdomen. Il est particulièrement insidieux parce qu’il est invisible et encercle les organes vitaux. Plus la graisse viscérale s’accumule, plus grandes sont les probabilités d’être atteints de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

Danny Raymond – PasseportSanté.net

1. Hunter GR, Brock DW, et al.Exercise training prevents regain of visceral fat for 1 year following weight loss, Obesity, 2009 Oct 8.

Wikio

%d bloggers like this: