Category Archives: plomb

Nous sommes tous contaminés!


Paru le 19 août 2010

Par Rémi Maillard

Une étude de Santé Canada publiée en début de semaine montre que la plupart des Canadiens ont du bisphénol A, du plomb et du mercure dans le sang.

Photo: iStockphoto 
L’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS) a recherché 80 contaminants environnementaux et substances chimiques dans un échantillon représentatif de 5 600 personnes entre 2007 et 2009. Bilan : on a détecté du bisphénol A (BPA) dans l’urine de 91 % des 6-79 ans, et du mercure dans le sang de 88 % d’entre eux. 

Moins de plomb…
Une bonne nouvelle quand même : bien qu’on ait détecté la présence de plomb chez 100 % de la population, «les concentrations ont diminué de façon très marquée au cours des 30 dernières années», affirme Santé Canada. Selon les résultats de l’ECMS, moins de 1 % des Canadiens ont des concentrations sanguines de plomb égales ou supérieures au seuil limite de 10 microgrammes par décilitre de sang.

Une baisse attribuable à l’élimination d’importantes sources de plomb dans l’environnement, souligne le ministère de la Santé. Ainsi, depuis les années 1970, ce métal lourd n’est plus ajouté à l’essence, ni utilisé comme soudure dans les boîtes de conserve, et sa concentration dans la peinture a été réduite.

… mais du BPA et du mercure
Le BPA est surtout utilisé dans la fabrication des plastiques polycarbonates et des résines époxydes destinés aux contenants alimentaires, aux bouteilles d’eau et aux revêtements protecteurs des boîtes de conserve et des cannettes. Reconnu comme perturbateur endocrinien, ce produit chimique est présent chez neuf Canadiens sur 10 à une concentration moyenne de 1,16 microgramme par litre d’urine. «Ce résultat concorde avec ceux d’études internationales indiquant des concentrations moyennes ou médianes allant de 1 à 3 microgrammes», relève Santé Canada. À noter que les 12-19 ans sont les plus touchés, avec une moyenne de 1,5 microgramme par litre d’urine.

L’ECMS a aussi mesuré la concentration de mercure parmi les 5 600 personnes de son échantillon. En moyenne, celle-ci s’élève à 0,69 microgramme par litre de sang. Cependant, les concentrations sont plus basses chez les enfants et les adolescents de 6 à 19 ans que chez les adultes de 20 à 79 ans. 

Pas d’inquiétude
L’omniprésence de certains produits chimiques dans l’organisme ne signifie pas qu’ils entraîneront forcément des problèmes de santé, surtout lorsque les concentrations sont très faibles, notent les spécialistes de la santé publique. «Dans l’ensemble, les résultats pour la majorité des substances mesurées sont semblables à ceux d’autres études de biosurveillance effectuées à l’échelle internationale ou au Canada», rassure également Santé Canada.

«Les données nationales de biosurveillance seront utilisées comme point de départ des futures activités de surveillance et de recherche. Elles nous permettront de mieux comprendre l’exposition des gens aux substances chimiques et nous aideront à élaborer des politiques pour protéger la santé des Canadiens», conclut le Dr Paul Gully, de Santé Canada.

Wikio

%d bloggers like this: