Category Archives: triglycerides

More about cholesterol and triglycerides


Cholesterol and triglycerides are fatty substances in your body. Fats in your body are called lipids.
Cholesterol

Cholesterol is a soft, waxy substance. Your body needs cholesterol to help build cells, keep your nerves healthy and to make some hormones and other substances. There is some cholesterol in every cell in your body.

Most of the cholesterol in your body doesn’t come from food. It’s made by your liver. Your liver is a large organ that sits just below your ribs on the right side of your body. It checks the amount of glucose, proteins, vitamins, fats and other substances in your blood. And it stores some of these substances if you have too much. Your liver makes cholesterol from the fats you eat, particularly from saturated fats and trans fats. Your liver produces all the cholesterol that your body needs.
But you can also get some cholesterol from some foods, including eggs, dairy products and shellfish.
You may have heard about good cholesterol and bad cholesterol.
  • Bad cholesterol is the type that can build up in your arteries, making it difficult for the blood to flow through them. This type is called LDL cholesterol. LDL stands for low-density lipoprotein.
  • Good cholesterol helps get rid of the bad cholesterol. It’s called HDL (high-density lipoprotein) cholesterol.

So, it’s not just the amount of cholesterol in your blood that counts; it’s how much there is of each type that’s really important.

It is also important to remember that you cannot burn off cholesterol in your body by exercising. This is why the balance between how much cholesterol your body makes and how much it removes decides the level of cholesterol in your blood.
Triglycerides

You may not have heard of triglycerides. If you eat more calories than you can use right away, your body stores the extra calories as triglycerides. They are made from fats and other foods such as carbohydrates. Triglycerides are carried to fat cells, where they are stored until your body needs them for energy.

If you eat more than you need, the fat cells build up and you put on weight. When you haven’t eaten recently, these stores of fat act as a reserve and help to keep your body running. People who exercise regularly have lower levels of triglycerides in their blood.
This information was last updated on Sep 15, 2009

Wikio

Advertisements

Maladies du coeur: évaluer les risques grâce au tour de taille et aux triglycérides

Maladies du coeur: évaluer les risques grâce au tour de taille et aux triglycérides
22 juillet 2010 – Des chercheurs de l’Université Laval proposent une nouvelle approche pour évaluer les risques de maladies du coeur : la mesure du tour de taille combinée à la mesure du taux de triglycérides dans le sang.
À l’occasion de recherches antérieures, l’équipe de l’Université Laval avait découvert que les individus ayant un niveau élevé de gras abdominal – logé au ventre – affichaient généralement un taux de triglycérides élevé dans leur sang. D’où leur idée de combiner la mesure du tour de taille à celle des triglycérides pour évaluer les risques de maladies cardiovasculaires.
Pour confirmer l’efficacité de cette approche, l’équipe a suivi l’état de santé de 21 787 individus, âgés de 45 ans à 79 ans, initialement en bonne santé. Au cours des 10 années de l’étude, 2 109 d’entre eux ont souffert de maladies du coeur.
Le gras abdominal, le plus dangereux pour la santé
Bien que cela ne soit jamais recommandé, avoir un excès de poids ne signifie pas pour autant qu’on soit à risque de souffrir de maladies cardiovasculaires. Tout dépend du type de gras accumulé. Le gras le plus dangereux pour la santé du coeur est le gras abdominal, logé dans l’abdomen autour des organes internes. Il est différent des gras sous-cutanés, situés tout juste sous la peau, que l’on peut pincer avec les doigts.
Les hommes qui affichaient au départ un tour de taille supérieur à 90 cm, combiné à un taux de triglycérides supérieur à 2,0 millimoles/litre, avaient 28 % plus de risque de développer des maladies cardiovasculaires que ceux chez qui ces deux indicateurs étaient inférieurs à ces seuils.
Les femmes qui avaient un tour de taille supérieur à 85 cm et un taux de triglycérides supérieur à 1,5 millimole/litre voyaient leur risque augmenter de 67 % par rapport à celles qui avaient des résultats inférieurs aux seuils fixés.
Non seulement l’approche semble-t-elle efficace, mais elle est peu coûteuse. Un simple ruban à mesurer et un bilan lipidique standard suffisent pour la mettre en application. Comme l’a affirmé Jean-Pierre Després2, chercheur principal de l’étude, à l’Agence Postmedia News, jusqu’à maintenant les médecins avaient rarement l’habitude de s’attarder au taux de triglycérides quand ils recevaient les résultats d’un bilan lipidique (sauf lorsque le résultat était anormalement élevé). Une habitude qu’il espère voir changer.
Dominique Forget – PasseportSanté.net
1. Arsenault BJ, Lemieux I, Després JP et alThe hypertriglyceridemic-waist phenotype and the risk of coronary artery disease: results from the EPIC-Norfolk Prospective Population StudyCMAJ. 2010 Jul 19.
2. Jean-Pierre Després est chercheur à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Wikio

%d bloggers like this: