Category Archives: aliments sucrés et raffinés

Cancer du pancréas: le fructose alimenterait les cellules cancéreuses

Cancer du pancréas: le fructose alimenterait les cellules cancéreuses
17 août 2010 – Le fructose raffiné, qu’on retrouve dans une multitude de produits alimentaires transformés, contribuerait à la croissance des cellules responsables du cancer du pancréas.
C’est ce que soutiennent des chercheurs1 qui ont exposé des tumeurs pancréatiques, prélevées sur des patients, à du glucose ou du fructose.
Comme d’autres études l’ont démontré, le glucose – ou sucre raffiné – a facilité la croissance des cellules cancéreuses. Toutefois, le fructose raffiné a eu un effet semblable.
Bien que l’expérience ait été menée sur des cellules de cancer du pancréas, les chercheurs soulignent que l’effet procancer du fructose pourrait s’appliquer à d’autres types de cancers.
De même, les concentrations de fructose auxquelles les cellules cancéreuses ont été exposées en laboratoire correspondent à des concentrations comparables à celles que l’on retrouve actuellement dans l’alimentation humaine, selon les chercheurs.
Précisons que la consommation de fructose a considérablement augmenté au cours des 40 dernières années, principalement depuis l’apparition, au début des années 1970, du sirop de maïs hydrolysé riche en fructose.
Cet édulcorant a remplacé le glucose dans une foule d’aliments préparés, en raison de son faible coût et de son important pouvoir sucrant. On estime que la consommation de fructose chez les humains a été multipliée par 1 000 entre 1970 et 1990.
On retrouve le sirop de maïs hydrolysé riche en fructose dans les pâtisseries, les boissons sucrées, les friandises, les gâteaux et les biscuits, les repas congelés, le ketchup, les vinaigrettes commerciales, les barres de céréales ainsi que dans une foule d’autres aliments transformés.
Pierre Lefrançois – PasseportSanté.net
1. Liu H, Huang D, et al. Fructose induces transketolase flux to promote pancreatic cancer growthCancer Res. 2010 Aug 1;70(15):6368-76.

Wikio

Cancer du pancréas: attention aux aliments sucrés et raffinés

Cancer du pancréas: attention aux aliments sucrés et raffinés
20 juillet 2010 – Manger régulièrement des sucreries et des aliments ayant un index glycémique élevé (pain blanc, gâteau, céréales raffinées…) serait associé à une augmentation du risque d’être atteint d’un cancer du pancréas. En comparaison, la consommation élevée de fruits aurait plutôt un effet protecteur.
Une équipe de chercheurs italiens et américains en est venue à cette conclusion1 en examinant les habitudes de consommation de près de 1 000 adultes italiens. Un tiers d’entre eux étaient atteints d’un cancer du pancréas tandis que les autres participants ne l’étaient pas.
Les participants qui avaient une diète caractérisée par un index glycémique élevé avaient plus de risque de souffrir de cette forme de cancer que ceux dont l’index était bas. Et plus cet index était élevé, plus le risque était accru. En effet, les participants affichant l’index le plus élevé couraient 78 % plus de risque que ceux présentant l’index le plus faible. Les chercheurs ont aussi tenu compte de la charge glycémique des aliments, mais n’ont pas trouvé d’association avec le cancer du pancréas.
L’index glycémique
L’index glycémique (IG) permet de classer les aliments en fonction de l’élévation du taux de glucose sanguin qui survient après qu’on les ait consommés.
Quand l’IG dépasse 50, l’aliment est considéré hyperglycémiant. C’est notamment le cas du riz blanc et du pain blanc qui provoquent un apport bref, mais rapide de glucose dans le sang. Les aliments à index glycémique bas, comme les céréales à grains entiers, les fruits et les légumes, entraînent une hausse plus lente du glucose sanguin.
La charge glycémique
La charge glycémique (CG) tient compte de l’effet « antiglycémiant » des fibres alimentairesprésentes dans un aliment ainsi que la quantité de glucides et de fibres dans une portion. Par exemple, le melon, qui a un IG très élevé (72), a une basse CG (4) en raison des fibres qu’il contient. En comparaison, le tapioca, qui contient peu de fibres, a une CG de 75; et la farine blanche une CG de 48.
Pour en savoir plus, consultez notre fiche sur l’index et la charge glycémiques.
Les chercheurs ont aussi établi un lien entre une consommation élevée de sucre, de friandises, de miel et de confitures et le cancer du pancréas. Fait intéressant, en concentrant leurs analyses sur les fruits, ils ont montré une diminution du risque de cancer pancréatique chez les participants qui en consommaient le plus.
Selon la Société canadienne du cancer, environ 4 000 nouveaux cas de cancer pancréatique sont diagnostiqués annuellement. Cette maladie fait 3 900 victimes chaque année au pays, dont le quart au Québec. C’est le 5e cancer en importance dans les pays industrialisés.
Louis Gagné – PasseportSanté.net
1 Rossi M, Lipworth L et alDietary glycemic index and glycemic load and risk of pancreatic cancer: a case-control study,Annals of Epidemiology, 2010: 20 (6): 460-465.

Wikio

%d bloggers like this: