Category Archives: jus de fruits

Les jus qui guérissent

Depuis vingt ans, une véritable folie s’est emparée du mouvement bio aux Etats-Unis mais, curieusement, elle n’a toujours pas vraiment traversé l’océan : la folie du « juicing ». 


Le « juicing » vient du mot « juice », jus, et consiste tout simplement à fabriquer chez soi des jus frais à partir de légumes et fruits crus, consommés quotidiennement, voire plusieurs fois par jour pour les personnes cherchant à obtenir un effet particulier sur leur santé.

En effet, il ne s’agit pas seulement de se faire plaisir, bien que de nombreux cocktails soient absolument délicieux. Le but est également de guérir. Selon les spécialistes des jus, il existe des cocktails : 

  • contre la migraine
  • pour un meilleur sommeil
  • contre les boutons
  • un « élixir de jeunesse »
  • contre les ballonnements
  • pour bien se préparer à déguster un copieux repas
  • pour se reminéraliser
  • etc…

Juste un exemple de cocktail tout simple que j’ai fait hier soir et que j’ai trouvé délicieux :

Mélanger deux pommes avec 1 grosse côte de céleri en branche. Il semblerait que cela favorise la détente et aide à mieux dormir. Le mélange est étonnamment bon.


Comment ça marche

Il y a trois raisons principales qui pourraient vous inciter à faire vous-même vos jus : 

  1. Les jus vous aident à absorber plus de nutriments des légumes crus : c’est important car la plupart d’entre nous souffrons d’une digestion médiocre du fait de mauvais choix alimentaires depuis des années. Extraire le jus des légumes crus permet de casser les fibres et donc d’absorber plus facilement les précieux nutriments ;
  2. Le jus de légumes est un élément vivant qui possède beaucoup de vertus. Il a le mérite d’aider les muqueuses digestives à se reconstruire régulièrement, ce qui le rend intéressant et très utile en cas de colites, de gastrites et d’inflammations générales ; il contient tous les éléments nutritionnels des légumes sans les fibres insolubles qui sont les parties les plus dures mais avec des fibres solubles qui sont fermentées par nos bactéries et renforcent notre intestin.
  3. Les jus permettent de manger plus de légumes frais : beaucoup de personnes ont déjà du mal à tenir le rythme des 5 fruits et légumes par jour, alors qu’il en faudrait sans doute 8 ou 10, et surtout des légumes plutôt que des fruits. En buvant un verre de jus, vous apportez directement à votre corps ce qu’il y a de meilleur dans plusieurs légumes ;
  4. Varier vos légumes : beaucoup de personnes mangent les mêmes salades de légumes tous les jours, ce qui provoque de la lassitude. Or, il est très facile de faire des jus de légumes avec des légumes que vous ne consommez pas habituellement. C’est aussi une occasion de découvrir de nouveaux goûts avec des associations surprenantes, par exemple la pomme et le céleri branche.

Il s’agit d’un excellent moyen pour revitaliser l’organisme, car les jus possèdent une très grande concentration de principes nutritifs et d’éléments énergétiques.

Quels fruits et légumes

Les jus de fruits sont délicieux, et les mélanges fruits-légumes parfois plus encore grâce au petit goût amer ou acidulé apporté par le céleri, les épinards, les feuilles de choux…

Mais si vous êtes en surpoids, si vous avez de l’hypertension, du diabète, ou si vous avez un risque cardiaque, mieux vaut vous concentrer sur les jus de légumes bios, en particulier les légumes verts (plutôt que les jus de fruits qui sont riches en sucre).

Ce qui est étonnant est que vous pouvez faire des jus avec n’importe quel fruit et légume, à l’exception de la banane et de l’avocat qui ne peuvent que se mixer.

Il y a bien sûr le jus de tomate, les jus de carotte et de betterave rouge, mais ils sont très sucrés. 

En fait, les grands classiques du « juicing » bio sont les feuilles de choux de toutes les sortes (blanc, rouge, vert, frisé), les brocolis, le céleri, les navets, les concombres, le fenouil, le persil, les endives, les courgettes, les poivrons jaunes, rouges et verts, les petits pois, les endives, l’ail et l’oignon (l’oignon en petite quantité car pas facile à digérer).

Vous pouvez presque systématiquement y ajouter un morceau de gingembre et un jus de citron ou de citron vert.

Pour améliorer encore le goût, n’hésitez pas à mettre une goutte de stévia, un édulcorant naturel qui a un petit goût de réglisse qui s’accommode très bien avec les jus de légumes.

Vous vous apercevrez que les combinaisons sont infinies, et que vous obtiendrez les goûts les plus variés, en général très plaisants. C’est donc une vraie aventure dans l’univers des goûts oubliés que vous vous offrez en faisant des jus, en plus d’un beau cadeau de nutriments pour votre corps.

L’organisation

Le problème du « juicing » est que cela demande de l’organisation car :

  1. il vous faut une machine spéciale pour tirer pleinement parti des végétaux
  2. le jus ne se conserve pas, et s’oxyde si vous ne le buvez pas immédiatement ; vous ne pouvez pas en fabriquer une fois par mois, puis le boire par petite portion.

Beaucoup de personnes utilisent, par mesure d’économie, une centrifugeuse, ce qui ne coûte que 50 euros en entrée de gamme, mais qui a le désavantage de ne pas extraire correctement tout le jus et la pulpe. Une partie de vos fruits et légumes se retrouvera alors dans la poubelle plutôt que dans votre verre. 

Le seul outil vraiment performant pour faire des jus de légumes est l’extracteur.

Il est beaucoup plus cher (entre 250 et 350 euros) mais il récupère beaucoup plus de jus et de nutriments. La pulpe qui sort d’un extracteur est quasiment sèche, il n’y a rien de perdu. Par contre, le jus est plus pur qu’avec une centrifugeuse, qui laisse passer beaucoup de fibres.

L’extracteur a de plus l’avantage de conserver le jus pour la journée à l’abri de l’oxydation.

Il est toutefois essentiel de choisir un modèle simple, qui limitera au maximum le temps d’installation et de nettoyage, sans quoi vous ne vous en servirez pas. Si vous vivez seul(e) ou à deux, il existe des extracteurs manuels qui feront l’affaire. Ils sont aussi nettement plus accessibles (54 euros).

Dernier conseil pour la route

Commencez à faire vos jus avec des légumes que vous consommez habituellement. Le goût doit vous être agréable, sans provoquer de nausée. Il est très important d’écouter votre corps lorsque vous faites des jus. Buvez un verre au petit-déjeuner, et veillez à ne ressentir aucun malaise à l’estomac durant toute la matinée. Si votre estomac fait des bruits bizarres, c’est que vous ne supportez pas un ou plusieurs des légumes. En ce qui me concerne, je me suis aperçu que je ne pouvais pas boire beaucoup de jus de choux, ce qui est dommage car c’est très bon et les vertus anticancers sont prouvées.

Je reviendrai régulièrement dans Santé Nature Innovation sur des idées de cocktails de jus de légumes à explorer. C’est une source inépuisable d’amusement.

A votre santé !

JMD

>Vous avez soif? Méfiez-vous des jus de fruits!

>

Vous avez soif? Méfiez-vous des jus de fruits!

4 avril 2011 – Il faut éviter de boire les jus de fruits comme de l’eau, prévient la nutritionniste Nathalie Jobin, chargée de projet chez Extenso, le centre de référence en nutrition humaine de l’Université de Montréal.

Un verre d’eau demeure le meilleur choix pour étancher la soif : l’eau est sans sucre, sans calorie et sans additif.
« Il est facile de prendre de grosses portions de liquides et ne pas se rendre compte de la quantité de calories et de sucre qu’on vient d’ingurgiter en quelques minutes. Ceci vaut pour les jus purs à 100 %, et aussi pour les boissons aux fruits ainsi que les boissons gazeuses », précise Nathalie Jobin.
Elle rappelle qu’on vend des bouteilles de jus en portion individuelle de 400 ml, soit presque l’équivalent de 4 oranges. On ne mangerait jamais 4 oranges, une après l’autre.
« Le désavantage du jus pur à 100 % est qu’il contient très peu de fibres, donc il est peu rassasiant comparativement à un fruit frais qui va prendre de la place dans l’estomac et apporter des fibres, une satisfaction et une satiété », estime la nutritionniste.
De plus, les jus de fruits purs à 100 % – préparés à partir de la pulpe ou de la chair d’un fruit – contiennent du sucre naturellement présent dans les fruits.
Il faudrait donc essayer de limiter sa consommation de jus à 1 tasse par jour, soit 250 ml, et de boire, le reste de la journée, de l’eau, du thé, des tisanes, de l’eau pétillante…
Toutefois, si on prend du jus, il vaut mieux prendre du vrai jus, car il contient des vitamines et desminéraux qu’on ne retrouve pas dans les cocktails, par exemple.
Attention de ne pas confondre les jus de fruits avec les boissons, punchs, cocktails ou cristaux aux fruits qui ont du sucre ajouté, des colorants et des saveurs artificielles. Il suffit de consulter la liste des ingrédients sur l’étiquette pour s’en assurer.

Boissons gazeuses : obésité, érosion de l’émail des dents et perte de calcium

On ne le dira jamais assez, les boissons gazeuses sont composées de sucre, de colorant et de calories. Boire une canette de boissons gazeuses de 355 ml équivaut à manger 8 c. à thé de sucre en quelques minutes, selon Nathalie Jobin.
Cet excès calorique peut entraîner des problèmes d’obésité.
Et même si on est tenté de se tourner vers les boissons diète qui contiennent peu ou pas de calories, ces boissons contribuent quand même à entretenir un goût pour le sucre, croit-elle.
Les boissons gazeuses sont aussi acides et peuvent causer l’érosion de l’émail des dents.
« Le problème est que les gens ont tendance à siroter plus longtemps leur boisson gazeuse. Le fait de maintenir la bouche dans une acidité constante provoque une érosion de l’émail des dents », ajoute la chargée de projet chez Extenso.
« De plus, enchaîne-t-elle, toutes les boissons de type cola qui contiennent de la caféine peuvent contribuer à une plus grande perte de calcium dans l’urine ce qui pourrait avoir des effets sur les os ».
Ce goût pour les bulles peut être remplacé par de l’eau minérale à laquelle on peut ajouter un peu de jus de fruits, comme du jus de canneberge. « On peut mettre aussi des morceaux d’agrumes dans notre eau pétillante ou des feuilles de menthe, selon nos préférences », souligne-t-elle.
Et l’eau vitaminée? « Elle est souvent sucrée par un édulcorant. L’eau vitaminée n’est pas nécessaire. Normalement, on comble nos apports en minéraux et en vitamines avec les aliments », conclut Nathalie Jobin.
Réagissez à cette nouvelle dans notre blogue Les jus de fruits purs à 100 %, pas toujours un choix santé.
Carole Boulé – PasseportSanté.net

Wikio

%d bloggers like this: