Category Archives: Indice de masse corporelle

Régime: l’exercice physique aide à ne pas reprendre de gras viscéral

17 novembre 2009 – Faire régulièrement de l’exercice physique après un régime empêcherait le retour du gras viscéral, responsable entre autres du diabète et des maladies cardiovasculaires. Ce sont les conclusions d’une étude américaine menée auprès de 97 femmes.

Selon les résultats, deux séances de 40 minutes d’exercices physiques par semaine suffiraient à ne plus reprendre de gras viscéral. Les exercices aérobiques (marche et jogging) et de résistance (squat, redressements assis, flexion des jambes, exercices avec poids, etc.) sont ceux qui ont donné les meilleurs résultats.

Dans la plupart des cas, les personnes actives physiquement n’ont pas regagné de gras viscéral tandis que celles qui ont arrêté de s’entraîner ou qui n’ont jamais fait d’exercice en ont regagné en moyenne 33 %.

Soulignons que même si les participantes actives n’ont pas regagné de gras viscéral, elles ont toutefois repris du poids (3,5 kilos en moyenne), mais moins que celles qui ne faisaient pas d’activité physique (6 kilos en moyenne).

Les participantes ont été réparties en 3 groupes distincts. Le 1er groupe respectait un programme d’entraînement physique en aérobie. Le 2e groupe pratiquait des exercices de résistance tandis que le 3e groupe ne faisait aucune activité physique.

Au départ, les participantes ont été soumises à une diète stricte jusqu’à ce qu’elles atteignent un indice de masse corporelle plus petit que 25. Au total, la perte de poids moyenne pour l’ensemble des participantes a été de 11 kilos. Elles ont été suivies durant 1 an suivant la perte de poids.

Le gras viscéral est logé dans la cavité abdominale, sous les muscles de l’abdomen. Il est particulièrement insidieux parce qu’il est invisible et encercle les organes vitaux. Plus la graisse viscérale s’accumule, plus grandes sont les probabilités d’être atteints de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

Danny Raymond – PasseportSanté.net

1. Hunter GR, Brock DW, et al.Exercise training prevents regain of visceral fat for 1 year following weight loss, Obesity, 2009 Oct 8.

Wikio

Indice de masse corporelle et obésité : des résultats qui surprennent

11 août 2009 – Une étude1 canadienne remet en question la précision de l’indice de masse corporelle (IMC)2. L’IMC est l’outil de mesure le plus couramment employé pour diagnostiquer l’obésité et l’embonpoint.

Des chercheurs de la faculté de médecine de la Memorial University of Newfoundland ont comparé l’IMC de 1 691 adultes volontaires et le pourcentage de gras corporel (ou masse adipeuse) obtenu par un examen d’imagerie, l’ADEX, qui mesure très précisément le gras corporel d’une personne, sa masse maigre et sa densité minérale osseuse.

Chacun des sujets a été soumis aux deux méthodes de diagnostic.

Un sérieux écart

Selon les critères de l’IMC, 20,3 % des femmes étaient obèses, tandis que les résultats de l’ADEX indiquaient plutôt que 37,1 % d’entre elles souffraient d’obésité. Ceci représente un écart de 34,7 % entre les deux instruments de mesure.

Chez les hommes, l’écart entre les résultats des deux méthodes était similaire, soit 35,2 %.

En fait, plus du tiers des participants (tant les femmes que les hommes) avaient obtenu un faux diagnostic par la méthode de l’IMC. Un nombre important de participants obèses étaient, selon leur IMC, considérés comme faisant de l’embonpoint ou, même, comme étant de poids normal.

Selon les chercheurs, ces écarts impliquent des conséquences sérieuses sur le traitement que peuvent suggérer ou pas les médecins traitants à leurs patients.

Selon les auteurs de l’étude, l’ADEX serait beaucoup plus fiable à cet égard puisqu’il permet de mieux évaluer la masse adipeuse, laquelle représente un véritable risque pour la santé.

L’ADEX (pour absorptiométrie double énergie à rayons X) est un examen indolore qui ne prend qu’une vingtaine de minutes. Les doses de rayons X employés lors de l’examen sont minimes et ne représentent pas une exposition excessive à ces rayonnements, selon les chercheurs.

L’ADEX est notamment employé pour le diagnostic de l’ostéopénie et de l’ostéoporose.

Pierre Lefrançois – PasseportSanté.net

D’après l’Actualité médicale

1. Kennedy AP, Shea JL, Sun G. Comparison of the Classification of Obesity by BMI vs. Dual-energy X-ray Absorptiometry in the Newfoundland Population. Obesity (2009) doi:10.1038/oby.2009.101
2. Pour faire notre test d’IMC, cliquez ici.

Wikio

%d bloggers like this: